eFlore32, la flore du Gers en ligne

..:: Bilan de la Flore du Gers ::.. jeudi 25 avril 2019
 Sommaire Réduire

Rubriques

 

Bilan Flore du Gers

Milieux Naturels du Gers

eFlore32

 

Contacts

 

Nous écrire

Forum ABG

Transmettre une info

 

Outils

 

Calculette maille

site ABG


  

II- Méthodologie – Résultats bruts

 

Etapes préliminaires

 

Dans un premier temps, nous avons constitué une première liste historique à partir de compilations bibliographiques. Nous nous sommes pour cela appuyé essentiellement sur le travail de DUPUY (1868) [DUPUY, 1868 - Mémoires d'un botaniste accompagnés de la florule des stations de chemin de fer du Midi dans le Gers. Paris, 1 vol.: 358 p.] et de LUCANTE (1882) [Lucante A., 1882 - Etude sur la flore du département du Gers, Revue de Botanique, 1 (1882-1883)].

 

Les étapes ont donc été les suivantes :

 

  • Exploiter toute la bibliographie existante afin de dresser une première liste « historique »
  • Critiquer et vérifier le plus précisément possible cette première liste « historique » (problème taxonomique, évolution des paysages et des milieux,…)
  • Constituer une liste intermédiaire dite « possible » à partir de la liste « historique » modifiée et en y intégrant des taxons probables ou possibles (présence dans les départements voisins, taxon en progression, introduction,…)
  • Intégrer toutes les observations récentes disponibles
  • Constituer et animer un réseau d'observateurs pour actualiser et compléter cette liste.

 

Une base de données

 

L’Association Botanique Gersoise a parallèlement mis en place une base de données (FLORA AEGIRTICA) pour regrouper l’ensemble de ces données anciennes comme nouvelles.

 

Aujourd’hui (juin 2015), cette base de données compte 116 878 données brutes postérieures à 1980 (taxon, date, observateurs, localisation + autres) provenant de 78 observateurs.

 

En fait la base de données contient :

 

  • 116 878 données brutes postérieures à 1980,
  • 119 804 au total en intégrant des données bibliographiques (antérieures à 1980).

 

Parmi les observateurs ou organismes contributeurs, nous citerons tout particulièrement le Conservatoire Botanique Pyrénéen (12 279 données de FLORA [base du CBP] dans le cadre d’un partenariat CBP – ABG) et ENMP (290 données).

 

Il faut également noter également les 4590 données concernant strictement les Orchidées [Atlas des Orchidées du Gers – SFO – coordination Claire LEMOUZY et Jérôme SEGONDS – déc 2007].

 

Conclusion

 

Il ne s’agit là que d’un bilan provisoire qui nous permet quand même d’avoir un premier aperçu de la flore gersoise.

 

 

Celle-ci n’est bien sur pas la plus remarquable de Midi-Pyrénées (absence de contexte montagnard [l’altitude maximale est de 376 m], pas de spécificité caussenarde comme dans le Lot et l’Aveyron, influence méditerranéenne moins marquée qu’en Haute-Garonne) mais elle présente toutefois quelques spécificités.

 

 

Il reste encore beaucoup à faire pour compléter ce travail et le formaliser en un catalogue commenté, bien plus encore pour arriver à un atlas départemental.

 

 

L’Association Botanique Gersoise s’est investie dans ce sens depuis sa création et continuera de rassembler toutes les bonnes volontés « botaniques ».

 

 

Donc n’hésitez pas à nous faire part de vos observations et de vos contributions, elles seront les bienvenues.





 

 Bilan de la flore du Gers Réduire
  • Préambule
  • Aperçu géographique
  • Méthodologie
  • Familles botaniques
  • Chorologie
  • Ecologie
  • Valeur patrimoniale
  • Taxons
  • Atlas
  • Conclusion

  
Mentions légales  | Confidentialité  | Connexion
Copyright 2010-2018 Association Botanique Gersoise  | site réalisé par Régis Mathon